top of page

Inès Moi la Pute du Quartier

Vous aimez son histoire et ses photos ?

Contactez-la directement

Moi je m'appelle Inès j'ai aujourd'hui 19 ans, je suis plutôt fine, les cheveux longs, on dit de moi que j'ai un petit visage d'ange mais je suis surtout très salope et je l'assume pleinement, tout a commencé quand j’étais petite filles les garçons était toujours autour de moi et j'aimais jouer avec eux, je n'avais pas peur de montrer mon sexe, ma « pepette »  comme je l'appelais, je jouais au Docteur ou au Papa et à la Maman avec des copains ou mes cousins et à chaque fois c'est moi qui me retrouvais nue et jamais cela être à poil...


Tout s’est accéléré l'année de mes 13ans, je venais de rentrer en 5iéme, j'avais déjà de belles formes aux seins et un beau petit cul.
Je pense que j'étais la seule à venir au collège en jupe, en robe ou en mini-jupe, j'aimais déjà m'habiller sexy et me maquiller comme une petite pute, un jour un mec de ma classe connaissant un peu ma réputation "d'enfance" est venu me voir dans la cour après la cantine e me disant:


" Inès tu te souviens quand t'étais plus jeune tu t'étais déshabillée dans la cave et nous avions joué avec toi au Docteur avec des copains du quartier si tu veux viens avec moi derrière les vestiaires de la salle de sport je vais fumer "


Moi qui aimait jouer les grandes je l'ai suivi il m'a offert une cigarette, puis il m'a embrassé et il a commencé à peloter  mes petits seins d'adolescente qui pointaient très fort sous mon pull, tout s’est enchainé il a sorti son sexe de son survêtement et j'ai posé ma petite main dessus, je l'ai touché comme je le faisais quand j'étais plus petite, mais la-il bandait, son sexe était dur et il m'a demandé de me mettre à genoux et j'ai compris ce qu'il voulait, je n'avais jamais fait ça de ma vie mais sur internet je regardais souvent des pornos.
J'étais à genoux sur le bitume lui le survêtement baissé et j'ai sucé son sexe très vite il a éjaculé dans ma bouche, j'ai tout avalé sans réfléchir, il a remonté son "survêt" et il est parti.


Moi j'avais adoré ça c'était nouveau pour moi et du haut de mes 13ans je me sentais un peu femme, le lendemain nous avons recommencé puis c'est devenu un jeu et une habitude entre nous, il a commencé à en parler aux autres de la classe et un autre mec est venu me voir à la récré et m'a demandé de venir le sucer dans les toilettes du collège, c'était bon aussi, ma réputation a commencé à prendre je pompais régulièrement et plusieurs fois par jour des mecs de ma classe et d'autres mecs du collège et j'adorais ça.


J'adorais sucer, lécher les couilles, avaler le sperme, certains m'insultait et cela me donnait encore plus de plaisir d’être ainsi humiliée.
Je faisais que ça sucer des bites et m'exhiber nue dans les chiottes, parfois à la bibliothèque le midi, parfois dans la réserve du matériel de sport, j'avais une belle réputation de salope, autant vous dire que les filles du collège me détestaient en revanche j'avais énormément de copains vous imaginez, je ne tombais jamais amoureuse, pour moi le sexe est un jeu rien de plus, le mercredi et le samedi je trainais dans le quartier avec mes potes du collège qui ne disaient jamais non pour une bonne fellation, il m'est arrivé aussi de sucer le grand frère d'un de mes potes qui était au lycée et donc plus vieux que moi, ce qui fait que même les "grands" du quartier, ceux au Lycée ou au Lycée professionnel s'intéressaient a moi et mes talents de bonne suceuse, je suçais dans les caves de ma cité les mecs faisaient des photos de moi à poil, je me caressais la chatte devant eux, mais je ne voulais pas baiser.


Tout le monde respectaient mon choix j'étais la suceuse qui avalait tout et qui aimaient s'exhiber et qui ne disait jamais non à prendre une bite dans la bouche, j'ai continué ainsi mes années de collège avec ma réputation de pute et j'aimais ça, tout le collège le savais, même les profs le savaient c'était un secret pour personne, depuis la 5iéme dans le Quartier et dans le Collège personne ne m'appelait Inès mais " La Pute ", le pire de tout c'est que je n'en n'ai jamais souffert, pour moi c'était naturel et un réel plaisir...


Cette année-là j'avais 15ans je sors du collège vers en milieu d'après-midi après mes cours et sur le parking je vois un homme il me dit qu'il s'appelle Patrice et il demande si sa fille Julie est dans ma classe je lui dis que oui mais qu'elle est en "retenue" jusqu'à 17h, il rigole en me disant :


" J'espère que ma fille est pas en retenue parce qu'elle fait les même bêtises que toi "


J'ai fait semblant de ne pas comprendre son allusion et j'ai rigolé bêtement, il m'a proposé de me raccompagner en voiture à la cité et je suis montée avec lui, en roulant il a commencé à me parler de tout et de rien et très vite il m'a dit:


" Tu sais Inès tout le monde sais que tu es une fille pas farouche d'ailleurs moi je t'ai déjà vu sur un parking en train de sucer un blacks du quartier "


Je ne savais pas quoi lui dire, il avait l'air autoritaire et je me disais au fond de moi pourquoi il me juge ce vieux con et en arrivant au quartier il est allé se garer au fond du parking, dans un renfoncement et il m'a dit:


" Si tu veux me faire voir tes talents ma belle je ne suis pas contre du tout mais si tu ne veux pas de soucis je respecte ton choix"


J'étais choquée par la proposition de cet homme que je trouvais évidemment trop vieux du haut de mes 15ans et en même temps flattée qu’un "vrai" homme me fasse cette proposition, je lui ai fait un sourire, il m'a demandé de soulever mon petit débardeur, ne portant pas de soutien-gorge je lui ai fait voir mes seins, il a commencé à les caresser puis il a mordillé mes tétons tout dur, je me suis laissé faire par cet inconnu dans sa voiture et puis il m'a embrassé il a ensuite ouvert sa braguette et a sorti son sexe, il ne bandait pas j'ai posé ma main pour le branler un peu, sa bite a commencé à s'allonger est à durcir, j'étais fière de moi puis il a pris ma tête et m'a guidé vers son sexe et je l'ai sucé en m'appliquant de mon mieux, c'est un homme marié pas un gamin et je ne voulais pas le décevoir et au bout de quelques minutes il a éjaculé dans ma bouche en m'insultant de tous les noms:


" Putain tu es trop bonne Inès, tu suces comme une pute, tu es vraiment une bonne salope, avale tout petite garce "


J'ai adoré ce moment j'ai remis mon petit débardeur, je lui ai fait un grand sourire, j'ai pris un stylo et un ticket de caisse qui trainait dans sa bagnole et j'ai écrit dessus mon numéro de téléphone et ceci:


" Quand tu as envie de te faire sucer appelles moi c'était un plaisir "


Je suis sortie de sa voiture fière d'avoir fait jouir un homme marié et père de famille, j'avais franchi une étape dans ma vie de salope, les jours ont passés j'ai repris mes petites habitudes avec les gars du collège, du quartier et du lycée mais tout me paraissait fade, la bite de Patrice me manquait, 2 semaines plus tard je reçois un appel, c'est lui il me demande si j'ai envie de sécher les cours après la cantine et qu'il peut venir me chercher vers 13h, j'ai accepté, vers 13h il arrive au coin de la rue à l'endroit convenu je monte dans sa voiture sans dire un mot, il démarre et il me dit qu'il a réservé une chambre d'hôtel près du cinéma, je lui ai fait juste un sourire, c'était un hôtel avec des coursives, pas de réception, il m'a emmené dans une chambre, arrivée à l'intérieur il commence à m'embrasser, à retirer mon petit pull blanc laissant apparaitre mes petits seins qu'il s'est mis à caresser et à mordillé, il a ensuite passé sa main sous ma jupe et m'a caressé la chatte à travers ma culotte, je sentais que ma chatte étaient trempée et que ma culotte était humide, j'avais honte de moi mais c'était si bon, il s'est ensuite mis à genoux m'a fait assoir sur le lit, a retiré ma jupe délicatement et ma petite culotte trempée, il a ensuite commencé à me poser des bisous sur mon petit minou j'ai écarté les jambes et je me suis laissé faire.
C'était la première fois que je me faisais lécher la chatte, jusque ici j'avais toujours refusé ça.


C'était si bon si doux, moi qui donnait du plaisir depuis des années à tous les mecs avec ma bouche, cette fois c'était un homme qui me donné du plaisir avec la sienne, j'ai joui très vite et c'était encore plus puissant que quand je me touchais seule, Patrice s'est ensuite déshabillé et il est venu se blottir nu contre moi dans le lit, son sexe était dur, je le sentais contre moi et je suis descendu peu à peu le sucer il a commencé à m'insulter à nouveau et j'ai adoré ça:


" Suce moi bien Inès, tu es une vrai salope, cambre bien ton cul quand tu me suce petite chienne, tu mérites un homme un vrai, pas des gamins de ton Age "


Les mots de Patrice me rendaient folle et m'encourageait à le sucer comme une vraie salope, il m'a ensuite couchée sur le dos, mon écarté les jambes et a présenté son sexe au bord de ma chatte j'ai juste eu le temps de lui dire:


" Non Patrice, ça je ne veux pas, j'ai jamais fait et j'ai peur d'avoir mal ou de pas aimer "


Il a trouvé les mots pour me rassurer et me détendre et surtout à me mettre en confiance et pendant qu'il me parlait il faisait glisser sa bite dure sur ma vulve humide, son sexe est entré dans ma chatte un peu à la fois, je n'ai pas eu mal du tout, juste une sensation de picotement dans mon ventre et un peu à la fois du plaisir, il a accéléré le rythme et il ne me faisait plus l'amour, il me baisait, il y allait fort et j'aimais trop, c'était incroyablement bon de se faire baiser, je devenais folle je criais comme une chienne je ne me contrôlais plus.
Il m'insultait pendant qu'il me baisait c'était si bon:


" Écartes bien tes jambes salope, tu aimes ma bite petite salope, ça doit te changer des gamins du collège petite trainée, ta chatte est trop bonne et bien serrée petite salope"


Moi je hurlais  de plaisir j’obéissais as ses ordres il m'a fait prendre des positions de dingues, Levrette la tête dans l'oreiller, assise sur lui, debout contre le mur ou contre la porte, des fessées et des petites gifles, puis il s’est retiré de moi il m'a ordonné de me mettre à genoux sol et il s'est vidé les couilles sur mon visage de gamine, une bonne faciale comme dans les films pornos, ensuite il a pris ses doigts et il a essuyé en me faisant lécher ses gros doigts pleins de sperme a plusieurs reprises, je me sentais souillée et humiliée mais que c'était bon pour une première fois je ne pouvais pas espérer mieux.


Les jours qui ont suivis j'ai revu Patrice plusieurs fois, toujours en cachette moi je croisais sa fille tous les jours au collège sans rien dire, puis Patrice a mis fin à notre relation au bout de quelques mois par peur d'avoir des soucis avec sa femme et aussi pour sa réputation.


J'ai continué ma vie sexuelle sans jamais tombée amoureuse, j'ai aujourd'hui 19ans et je suis toujours aussi salope et je l'assume.
Je me tape des mecs de mon Age, des hommes mariés, des profs de la fac, bref je pense être une vraie libertine qui aime la bite j'aime aussi sortir en club libertins dans des saunas échangistes ou des sex-shop.


Si vous aussi vous aimez le sexe comme moi et que vous avez envie de vous amuser sans vous attacher sachez que je suis open.

 

 

Son profil est sur RAPIDOSEXE.com

Contactez-la  INSCRIPTION GRATUITE