top of page

Laura violée par son Concierge

Vous aimez son histoire et ses photos ?

Contactez-la directement

Je m'appelle Laura, j’ai 33 ans blonds, coupée au carré mince et un peu bourgeoise dans le style...

Mon histoire remonte à 2 ans, a cette époque je vivais avec mon mari, je suis désormais divorcée et célibataire.

 

Comme souvent le matin après le départ mon mari je m’attaque au ménage souvent vêtue d'une nuisette, celle que je porte pour dormir, je commence à peine mon ménage que la sonnerie me fait sursauter, ça doit être mon mari qui a oublié quelque chose.

 

J'ouvre donc la porte de l'appartement sans me méfier et je me retrouve nez à nez avec Quentin mon Concierge, son logement est juste en dessous du mien, il est célibataire 35 ans environ, assez for physiquement, très rustre et pas très beau ...

 

Je me sens gênée et j’essaye de ma cacher derrière la porte car ma nuisette est courte et totalement transparente, pas de culotte pas de soutif vous imaginez, je le connais à peine je le croise de temps en temps je sais juste qu'il s’appelle Quentin c’est tout.

 

J’engage la conversation agacée et gênée:

-Oui, bonjour Quentin, que voulez-vous ?

-Ne vous inquiétez pas Madame je suis juste passé pour ramener vôtre petite culotte et aussi une chaussette a vous qui sont a priori tombés sur ma terrasse en bas.

 

J’étais rouge de honte pas pour la chaussette tombée mais voir mon concierge ma culotte à la main, quelle honte.

Quentin poussa ma porte en me disant:

-Vous ne m’offrez pas le café pour me remercier?

Je n’ai pas eu me temps de lui répondre que mon concierge était entré dans mon appartement en refermant la porte derrière lui j’ai entendu qu'il donnait un tour de clés comme pour nous enfermer.

J’ai dû rêver, je me fais des films, je ne dis rien et je me dirige vers la cuisine pour lui faire son café.

 

Je me sens nue et pas à l’aise dans cette tenue, je lui donne son café et je lui dis que je vais passer un peignoir.

Il repose son café sur la table et il me prend fermement par la taille, je le repousse violemment, mais Quentin est plus fort que moi.

Il me plaque contre lui, se colle à moi je sens son sexe dur contre moi mais aussi sa main qui passe sous ma nuisette trop courte.

 

Puis il me dit à l'oreille:

- Tu m’ouvres  moitié à poil et tu me laisse rentrer chez toi tu dois être une bonne salope toi? On va jouer un peu tous les deux

La peur m'empêchait de parler et même de me défendre; je tentais malgré tout de me défaire de lui mais impossible.

Il me saisit les hanches et me porte sur le plan de travail, il me caresse les seins à travers ma nuisette puis il finit par l'arracher violemment.

 

Je suis paralysée par la peur et j’avoue que cette situation insolite m’excite bien malgré moi.

Je sens mes tâtons qui se dresse, je pointe comme une adolescente qui vit sa première fois ...

Il me doigte de force, je sais que je suis trempée comme une chienne en chaleur, j’ai honte.

Puis mon violeur enfouit sa tête entre ses cuisses et instinctivement j'écarte les jambes comme une salope

 

Il s’occupe de mon petit clito ou mon clitoris se durcit je le sens bien sa langue me fouille le fond de ma chatte.

Je ne dis rien je subis les assauts pervers de mon violeur et je commence à lâcher des gémissements de plaisir.

 

Quentin se relève sa bouche imbibée de cyprine il m’embrasse m obligeant à gouter à ma mouille de salope.

Il sort son sexe, me prend par les cheveux et m’oblige à m agenouiller sur le sol.

 

Je m’exécute et je suce la bite de mon agresseur sans broncher, il s’enfonce dans ma bouche en gorge profonde.

Il finit par éjaculer abondamment par puissantes giclées dans ma bouche qu'il maintient de force.

J avale le sperme de mon violeur à m’en étouffer, puis il me fait nettoyer son gland avec ma langue de salope.

Puis il me dit

-C’était super Madame vous voyez ce n’était pas la peine de vous défendre vous avez aimé, petite salope, allumeuse tu as tout avalé.

 

J’étais toujours à genoux, sur le sol le gout du sperme dans la bouche et aussi un peu sur le visage et le cou honteux.

Quentin m’a pris alors le bras pour me relever en me tirant violemment vers ma chambre et il me jette sur le lit en me disant:

- Je vais vous baiser maintenant et tu vas te laisser faire salope car tu aimes ma bite j'en suis certain ....

Sans un mot il se jette sur moi, sa queue contre la chatte et d’une simple poussée il me pénètre en maintenant mes jambes bien écartées.

Il parlait tout en me baisant en m insultant de tous les noms.

- Tu es une bonne salope, tu aimes la bite, tu vas me vider les couilles sale pute, tu es une bonne chienne comme j’aime etc...

Je finis par jouir bien malgré moi et à crier de plaisir, mon agresseur me donna des gifles et m ordonnant de me taire.

J’ai senti son foutre se répandre en moi, son sperme chaud au fond de ma chatte.

 

Quentin se retire en me disant:

-j’ai pas totalement terminé petite salope, j’ai encore un peu de jus pour toi.

Il me retourna me mis a 4 pattes le cul bien en l'air et me donna plusieurs fessées.

J’avais mal je criais mais je me laissé faire, il me crachait avec sa bouche sur le cul et les fesses en m insultant et il me dit ensuite :

- Je vais t enculer maintenant je vais te défoncer ton petit cul de salope infidèle.

Quentin pointa sa bite sur mon petit trou et pénétra d'un coup, j’ai hurlé de douleur il a mis sa main sur ma bouche pour me faire taire

Puis la douleur s’estompa peu à peu laissant la place à une agréable sensation anale.

 

La queue de Quentin va de plus en plus vite au fond de mon cul et je finis une nouvelle fois par sentir liquide chaud.

Je sens son sperme dans mon cul et dans mon ventre je me sens soumise, humiliée, honteuse d’avoir pris autant de plaisir avec cette agression a domicile.

Quentin quitta ma chambre me laissant nue dans mon lit souillée de son sperme en me disant.

- Cela va rester entre nous, si tu parles à qui que ce soit tu auras de mes nouvelles.

 

J’ai gardé ce secret jusqu’à ce jour qui je dois avouer me laisse un agréable souvenir.

Pendant plusieurs mois j’ai croisé mon agresseur sans rien dire à peine bonjour et au revoir

 

J’ai divorcé récemment et déménagé je vis seule désormais et j’avoue être curieuse des choses de la vie.

 

Cette expérience m’a décoincée, et j’aime depuis me lâcher et m'exhiber en CAM par exemple.

Je cherche des hommes joueurs voulant m initier au libertinage, l’exhibition les jeux sexuels etc...

Je vous laisse me contacter.

Son profil est sur RAPIDOSEXE.com

Contactez-la  INSCRIPTION GRATUITE